Le levain de l'inachevé
Cante jondo pour Walter Benjamin

Que peut la poésie en temps de détresse ?
Tisser des ponts. Relier en guise de réponse ouverte. Et marcher. Ne jamais cesser de marcher. Si comme l'énonce Walter Benjamin dans Enfances, l'adulte peut "marcher", mais ne peut plus "apprendre à marcher", c'est bien à un périple d'éveil à la surface de la peau du monde, de notre monde, que le lecteur-flâneur est ici invité. Toutefois, son parcours est loin d'être un jeu d'enfant. Car cette peau est rugueuse. Et parfois se détache, ce qui était censé recouvrir et protéger nos corps.
Or, près du toit du monde, proche du ciel, l'enfant gardien de son troupeau voit ruisseler d'autres lumières. Dans un murmure, et peut-être en souriant, il propose un nouvel apprentissage : la mort écoute avec la même évidence qu'avec le souffle. Alors, plus rien n'est séparé.
A l'origine du présent recueil, primé par les Éditions SOUFFLES / Les Écrivains Méditerranéens, il y a un chant profond, le "cante jondo" de Maïté VILLACAMPA qui est chambre d'échos. Echo avec le "levain de l'inachevé" de Walter Benjamin. Echo aussi et surtout avec les vertiges du monde, un monde pris dans l'immense tourbillon, jusqu'à saturation. Maïté VILLACAMPA évoque l'élan de son énergie créatrice en ces termes : "Relisant alors le philosophe Walter Benjamin, il m'apparaissait que son dernier livre, Passages, écrit à Paris avant sa fuite vers l'Espagne, était la métaphore de toute sa vie. Et qu'à bien des égards, toute vie était une métaphore. relire ainsi la mort du philosophe, ultime passage d'une frontière sans lendemain, la relier aux exilés d'aujourd'hui, à leur espoir fou, allait de soi."

Prix Spécial du Jury ex-aequo du Grand Prix de poésie Joseph Delteil

Lectures

11 mai 2019
Lecture-dédicace à la librairie Le Roi Lire, 4 rue Florian, 92330 Sceaux.

9 mai 2019
Lecture-dédicace chez Tiasci-Paalam, 13 rue de l’Aqueduc, 75010 Paris, à l'initiative de Marc Verhaverbeke.
Voir son blog, ecrireiciaussi.canalblog.com

20 février 2019
À l'occasion de la remise des prix pour le Grand Prix Joseph Delteil par la revue Souffles, à l'école Pierre Soulage à Grabels.
Présentation par Christophe Corp.

 

Vous pouvez commander cet ouvrage auprès de l'auteur :
maitevienne@free.fr